top of page

A-PART-TENIR

Silence, Héritage, Famille...

Les temps et lieux s’entremêlent, les récits se superposent.

Entre appari.on et dispari.on des images, des corps, des mémoires historiques et individuelles, ce spectacle interpelle, ques.onne plutôt qu’il ne dénonce, dévoile plutôt qu’il n’occulte, proposant des lectures plurielles ouvertes à l’interprétaion.

Capture d’écran 2024-02-05 à 16.06.11.png

D'après le livre de Luc Duwig  MES INTIMES ÉTRANGERS

Adaptation, scénographie, mise en scène, interprétation Céline Tillier Frédéric Ambrosio

Création musique originale Dominique A

Les intentions 

J’ai lu le livre de Luc Duwig « Mes intimes étrangers » et j’ai crié. J’ai crié fort à l’intérieur de moi : les mots lus, les mots d’une autre époque, les mêmes mots aujourd’hui. Les mêmes questionnements. Un boomerang qui revient sans cesse. J’ai lu le livre de Luc et je n’ai pas pu m’empêcher de voir des images violentes, récurrentes, des images déjà vues qui nous hantent. J’ai lu l’histoire de Luc, l’histoire d’un homme fissuré dans son être sans savoir pourquoi, sans comprendre. Juste avoir le sentiment que son bagage est trop lourd, que quelque chose ne va pas, que ça le ronge et le poursuit. Alors vient  le doute, la colère et un besoin de lumière, d’ouvrir les silences… « Et moi qu’aurais-je fait avec ce passé ? » la question revient, s’ancre dans mon cerveau comme un cauchemar. Un passé qu’il n’a pas choisi, qu’il ne peut plus occulter, qu’il ne peut pas changer, avec lequel il doit vivre, cohabiter jour après jour… Un héritage meurtrier. Mettre en image, donner à voir le récit de Luc, c’est faire vivre son histoire, la faire renaître pour mieux la comprendre. Mettre en scène les mots de Luc c’est s’approprier sa douleur et ses questionnements pour mieux comprendre la tragédie du pardon. Mettre en voix les silences c’est offrir à Luc  une  reconnaissance  de  sa  souffrance  et  l’autoriser  à  commencer  un  travail…  Mettre  en représentation l’Histoire pour ne pas oublier qu’elle est sur le point de recommencer… Ne pas trahir, ne pas édulcorer, ne pas protéger, ne pas glisser vers le politiquement correct. Voilà la promesse donnée. Notre adaptation est incisive, directe, frontale, elle  ne stagne pas dans les eaux tièdes. Pas de parenthèse ni de ponctuation. Il faut déconstruire pour mieux voir. S’approprier le texte comme un message universel et intemporel. Céline Tillier (Adaptation, scénographie, mise en scène, interprétation).

Ce récit raconte une histoire, celle d'un homme prisonnier d'un passé qu’il n’a pas vécu. Un homme qui s’efforce de comprendre les résonances qu'elles suscitent dans sa propre histoire, dans son esprit et dans son corps. Comment vivre avec la question du pardon chevillée à l'âme ? En souffrant aujourd’hui de la vérité, il comprend ses tourments passés et les ravages du silence. Il y a le théâtre et la réalité, et quand la réalité s’écrit comme une tragédie, le théâtre n’a plus qu’à s’exécuter. Luc Duwig a écrit notre avenir en se délivrant de son passé. Il nous a paru évident de partager cette histoire avec Stéphane Guérin qui par son écriture sans concession donnera la parole juste et incisive pour questionner l’histoire tout en interrogeant l’humanité d’aujourd’hui. La présence de Marc Citti à nos côtés dans cette aventure humaine et artistique est essentielle pour nous, autant pour ses talents de comédien et de créateur, que pour sa dimension humaine et poétique. Dominique A c’est le magicien des mélodies, un auteur et un enchanteur. C’est en rêvant à la mise en scène d’un cauchemar que nous provoquerons l’éternelle question « et moi qu’aurais-je fait?… »

pour y répondre par « et moi que vais-je faire? … ».Fred Ambrosio ((Adaptation, scénographie, mise en scène, interprétation). 

Céline Tillier et Fréderic Ambrosio, de la Compagnie du Cèdre, ont assisté l’été 2018 à une lecture publique aux Buissonnières de Bédarieux où je lisais des extraits de mon livre : Mes intimes étrangers.Touchés par mon récit, des images leur sont apparues et l’envie de faire une adaptation théâtrale est née. Très ému par cette rencontre lumineuse, nous avons par la suite beaucoup échangés sur leur travail, les valeurs humaines que nous partageons et notre passion commune pour l’écriture et la littérature.C’est ainsi qu’est né un transfert, une véritable  collaboration  de  travail  puisque  Céline  et  Fred  m’ont  d’emblée  proposé  de participer activement à cette aventure et une toute jeune amitié a vu le jour. Au fil de nos échanges il m’est apparu, comme une évidence, qu’un travail d’écriture théâtrale pouvait constituer un au-delà de mon texte, comme une interprétation nouvelle de cette histoire, à la manière d’un palimpseste susceptible de la révéler sous un angle inédit. Je suis un héritier du silence, j’ai pris la parole dans ce livre et je pense que le théâtre peut être un porte-voix extraordinaire. Et puis qui peut mieux que le théâtre rendre compte d’une telle tragédie humaine et la restituer dans notre époque actuelle où le nationalisme, la haine de l’autre et le repli sur soi sont de retour? Luc Duwig (Auteur de "Mes intimes étrangers". 

Lorsque la Compagnie du Cèdre m'a proposé de composer une chanson inspirée du livre de Luc Duwig, "Mes intimes étrangers", dont le spectacle "A-part-tenir" est issu, j'ai d'emblée été intéressé pour une raison bien simple : j'avais déjà lu et beaucoup aimé ce livre. Mon travail a été de retranscrire en chanson le plus directement possible l'émotion qu'il m'avait procuré, sans le relire, en me fiant juste à l'empreinte qu'il avait laissé dans mon cerveau de lecteur. Le secret, tentaculaire, prenant possession d'une existence à son insu, et la violence d'une révélation, au coeur du texte, sont ce que j'ai tenté de traduire via la métaphore des "fonds d'armoire", un meuble où symboliquement les non dits seraient dissimulés ; un chant comme une adresse à celles et ceux qui ont préféré taire la vérité plutôt que d'assumer leurs actes, et d'en confier indirectement la lourde charge à leurs descendants. Dominique A (Création musicale originale).

L'équipe

IMG_5302.jpg

Céline TILLIER

Adaptation, scénographie, mise en scène, interprétation

IMG_5296.jpg

Luc DUWIG

Auteur de "Mes intimes étrangers"

_20h35m39s_CBU9269 cyril Bussat.jpg

Robert NEGREL

Décorateur 

IMG_7290.jpg

Raphaël PANNEAU-MELA

Stagiaire régie 

IMG_5291.jpg

Fred AMBROSIO

Adaptation, scénographie, mise en scène, interprétation

IMG_5291.jpg

Dominique A

Création musicale originale

IMG_3569.JPG

Jean-Luc ADELMAR

Conseillé technique - Accessoiriste

tous les 4 avec nom.png

Crédit Photos: Dina Hanot

bottom of page